Visite du centre de Casa Alianza Honduras

Le Honduras

Le Honduras est l'un des pays les plus pauvres d'Amérique centrale, et les droits humains, en particulier les droits de l'enfant, y sont souvent bafoués.

Le Honduras fait face à de nombreux problèmes tels que la violence juvénile souvent liée aux maras (gangs), l'exploitation des enfants à des fins commerciales, le trafic d'enfants à des fins d'exploitation sexuelle ainsi qu'à la problématique des enfants migrants. La violence au Honduras est parfois extrême, au point qu'il est fréquent de voir des mineurs assassinés. C'est ce qu'on appelle les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires. Les auteurs de ces meurtres restent le plus souvent inconnus et impunis. Avec 63,8 homicides pour 100'000 habitants, le Honduras est second dans le classement des pays au plus haut taut d'homicide. 

De plus, la violence de genre est une problématique de grande ampleur. Entre janvier 2020 et mai 2020, plus de 40’000 femmes ont été victimes d’agressions selon le fond des Nations Unies pour la population. 

La situation socio-économique est également alarmante. Selon les chiffres de 2015, 64,3% de la population hondurienne vit sous le seuil de pauvreté et environ 18% n’a pas accès aux services de santé de base.

Lien en savoir plus: https://www.unicef.org/french/infobycountry/honduras.html


Casa Alianza Honduras

Casa Alianza Honduras (CAH) fut créée en 1986. Avec une approche thérapeutique en plusieurs étapes, CAH propose à tous les enfants pris en charge une alternative à la vie dans la rue. Le personnel de CAH, entièrement formé de Honduriens, est notamment composé de professionnels hautement qualifiés, tels que des éducateurs et éducatrices spécialisé·e·s, des psychologues, des assistants et assistantes sociaux etc. La mission de CAH est d’offrir aux enfants la possibilité de choisir une nouvelle vie et de se donner les moyens d’y accéder.

Lien en savoir plus: http://www.casa-alianza.org.hn
 

cam-guerrero1-resize1280x821.jpg