Mars 2018


Casa Alianza E-newsletter n°24

 

L’histoire de Dani, devenu tailleur au Mexique

En janvier, la Secrétaire générale a rencontré Dani lors d’une mission à Casa Alianza Mexico (CAM). Dany est un ancien enfant des rues qui est resté 8 ans à Casa Alianza. Ses problèmes d’addictions étaient très forts et son parcours a été parsemé de rechutes, mais il s’est battu pour aller au bout de ses rêves: il est aujourd’hui tailleur et tient sa propre boutique depuis une année. Son histoire est très touchante car à son tour, il tend la main à d’autres jeunes issus de la rue comme lui en employant par exemple Kilian, un jeune de Casa Alianza encore en apprentissage. La prochaine étape est d’ouvrir un nouvel atelier car il a beaucoup de succès! 
Dani a pris les mesures de Margot pour lui confectionner une veste!

Le résultat est remarquable et Margot est fière de porter sa veste! Elle raconte : "C’est le résultat concret de notre action en Suisse. Je porte littéralement le fruit de mon travail. Quelle émotion de rencontrer Dani, de voir tout le chemin qu’il a parcouru pour s’en sortir. Cela fait chaud au coeur de rencontrer des jeunes dont le destin a été transformé grâce à Casa Alianza". 
 

margot-dany.jpg
dany.jpg

L’histoire de Juan et Matute, devenus mécaniciens au Nicaragua

Lors d’une mission en février, Margot, la Secrétaire générale de l’association, a rendu visite à des jeunes sur leur lieu de travail.

Juan (à gauche) vivait dans un bidon-ville et a connu Casa Alianza Nicaragua grâce au travail communautaire effectué dans son quartier (projet sur les violences de genre en collaboration avec la Ville de Genève). Il a demandé de lui même à intégrer le centre où il est resté un peu plus d’une année pour se stabiliser et faire une formation. 
Matute (à droite) vivait à la rue et a connu Casa Alianza grâce au travail de prévention que fait chaque jour l’équipe de rue dans les points chauds de la ville de Managua. Un jour, il décida de suivre les éducateurs jusqu’au centre où il est resté quatre ans, soit jusqu’à ses 18 ans.

Les deux adolescents souffraient de gros problèmes d’addiction et le chemin de la réhabilitation a été difficile. Aujourd’hui, ils ont leur propre studio, une moto et un travail stable en tant que mécanicien dans un garage.

C’est avec beaucoup de reconnaissance et de gratitude qu’ils ont partagé leur histoire à Margot. 

A la question: “Quel à été ton plus mauvais souvenir à Casa Alianza ?”, Matute répond après une minute de réflexion, qu’il n’en n’a pas. Et à la question: Quel a été ton meilleur souvenir?”, il répond : “La coupe du monde des enfants des rues en 2014 au Brésil!!  On est partis avec Casa Alianza, c’était la première fois que je voyageais, on a rencontré des enfants du monde entier! On a perdu mais c’est pas grave, c’était incroyable, cela m’a permis de reprendre confiance en moi et m’a donné la force pour continuer à aller de l’avant ”.

Cette expérience l’a incontestablement aidé dans son processus de réhabilitation et il en parle encore avec des étoiles dans les yeux. Son rêve aujourd’hui est d’entrer à l’université à la rentrée prochaine pour y étudier l’ingénierie pendant 5 ans. Son chef a annoncé qu’il était d’accord de le laisser prendre un congé par semaine pour lui permettre d’étudier en septembre.

juan-mattute.jpg
Juan et Matute

Rénovation de la maison des mères-adolescentes au Nicaragua

Souvenez-vous de l’appel aux dons fait en 2017 pour la réparation des toits de Casa Alianza Nicaragua: des travaux sur la toiture avaient révélé qu'il était infesté de termites, il avait fallu entreprendre une récolte de fonds en urgence pour le refaire entièrement car il menaçait de s'effondrer. 

Grâce à une Fondation suisse et à vos nombreux dons, Casa Alianza Nicaragua a pu entreprendre les travaux de la toiture. 
CAN a profité de l’évacuation de la maison pour entreprendre également d’autres travaux indispensables : remplacer les fenêtres manquantes, installer un nouveau réservoir d’eau avec une pompe puissante pour avoir de l’eau courante dans toute la maison, changer la plomberie vétuste et refaire les sols et les peintures. 

Après 6 mois de travaux, le résultat est époustouflant et les conditions d'accueil sont optimales pour les mères-adolescentes et leur(s) bébé(s). 

Un grand merci pour votre précieux soutien!

Toutes nos newsletter